Lanterne magique. Shakespeare machine lie subtilement des documents de provenances variées : c'est une machine de sexe féminin, une machine à produire des Madeleines de Proust, un stylo audiovisuel.

 

jppclub


ARTICULATION

P R O J E T

CostumeGris

Cinépuzzle

Voir des
films etc

 

 

 

Récapitulons. Un robot qui fait des films. Découper un matériaux audiovisuel –film, rush, son, image- en objets ré-assemblables, et les décrire, les caractériser, pour en faire des briques de langage audiovisuel. Programmer une intelligence artificielle qui comprenne le sens de ces fragments, et qui soit capable de répondre à un récit en langage naturel, par une séquence audiovisuelle, dont l’agencement, l’écriture soit pertinente.

 

Programmation. Nous travaillons maintenant sur deux objets d’expérimentation :
Cinépuzzle (Pupitre Magique contes Merveilleux et 007Shaker), et le dérushage (film CostumeGris). Ces deux fronts nous permettent de bien circonvenir les problèmes sémantiques pris en charge par notre système, par une implication plus large des collaborateurs et des situations audiovisuelles.
Egalement, Cinépuzzle correspond au premier stade d’intelligence du développement opérationnel : il permet de valider nos principes de compréhensions, en langage naturel, entre les personnes et le système. Nous sommes au premier stade de développement opérationnel de l’intelligence artificielle. Ce premier noyau est un système d’ensembles sémantiques, régulé de façon schématique, programmé en logique floue dans un langage interpréteur (Lisp).
Nous savons, toujours de façon opérationnelle, caractériser le matériaux audiovisuel. Nous avons une visibilité importante quant à une caractérisation par utilisation des méta-données : analyse spectrale et reconnaissance de formes…

 

Production. Un prototype de Pupitre Magique, Cinépuzzle de contes Merveilleux, est en cours de réalisation. Les films concernés sont numérisés et en cours de caractérisation.
007Shaker est en cours de définition, sur un échantillon : au service secret de sa majesté, également en cours de caractérisation.
Le tournage du film CostumeGris est substantiellement terminé et la caractérisation a commencé. Ce tournage est un succès : il fût possible de maîtriser simultanément la mise en scène et la mise en image. Les méthodes en oeuvre se sont avérées efficaces : les personnages filmés sont captivant, l’effet de réalité est troublant, l’essentiel de la matière filmique constituée est de qualité, et très ouverte. De ce fait, grâce au mixage avec d’autre sources, l’amplitude, la dynamique de monstration, le choix de niveau de réalité dans CostumeGris, sera très élevé. Le lien intime entre ce film et Shakespeare Machine est confirmé. CostumeGris est un bon laboratoire.

 

Perspectives. Après interfaçage, notre noyau sera prêt à être utilisé par une personne non qualifiée. C’est l’objet de la démonstration qui aura lieu, dans le cadre d’une exposition, à la galerie Michèle Chomette, à Paris : une maquette de l’intelligence artificielle Shakespeare Machine.
La seconde phase de développement consolidera le noyau commun au film et à Cinépuzzle, avant de l’enrichir de la capacité d’apprentissage nécessaire à la pertinence requise en situation d’écriture. De la fonctionnalité schématique du premier stade, nous passerons à des situations de collaboration pertinente entre le système et des personnes. Cette seconde phase sera portée par l’écriture du film CostumeGris et des développements poussés de Cinépuzzle.

 

 

 

 

 

 


Shakespeare Machine Projet / Notions clefs

Environnement. Une interface en langage naturel, permettant un comportement intuitif et direct en situation d'écriture, ou de diffusion filmique. Le dispositif intervient comme intelligence propositionnelle, pour augmenter la disponibilité au jeu de langage : inviter la pensée à s’exercer sur le langage audiovisuel lui-même. Offrir des moyens de navigation dans le sens - donc dans les sens - adaptés à la culture numérique.

 

Système. Shakespeare Machine est un dispositif logiciel et matériel de manipulation d'objets audiovisuels, indépendant des systèmes d'exploitations existants. Il fait des propositions pertinentes, et il a une capacité d'apprentissage et d'adaptation élevée aux projets et aux utilisateurs.
A terme, l’implémentation de fonctionnalités automatiques d’acquisition de métadonnées de contenu (détection de formes, reconnaissance faciale, analyse spectrale…) enrichira de façon décisive cette pertinence.
C'est la qualité de réponse qui est privilégiée, pour un environnement d'écriture innovant, vivant, investigateur, tirant le meilleur parti de la souplesse du matériau audiovisuel numérique.

 

Intelligence artificielle. Shakespeare machine est un système modulaire, coopératif et connexioniste. Il s’appuie sur les micro-mondes et les frames de M. Minsky, utilise la logique floue, est programmé en LISP, et fonctionne sur un système de données à moteur contextuel.
Il repose sur les notions d'équilibre - face à l'imprévu, il cherche une solution - et de contexte d'utilisation : tout ce qui se passe est pris en compte pour une recherche de solution, immédiate ou ultérieure.

 

Pertinence. Sa pertinence est basée sur une méthode de caractérisation des objets audiovisuels, qui deviennent des « briques de langage », et la prise en compte de l'activité de l’opérateur : le contexte d’utilisation.
Un protocole d'interaction contextuel entre ces caractères, permet d’obtenir un système capable de propositions audiovisuelles pertinentes, et d'augmenter cette pertinence au fur et à mesure de l'évolution de l'activité.
C’est un système qui apprend et qui s’adapte.

 

Développement. La conception et le développement de Shakespeare machine sont modulaires. Ils se font sur un terrain concret, plusieurs réalisations servent de points d'appui: jeux, film, outils.

Situation 2007

Voir des
films etc

Cinépuzzle

CostumeGris

P R O J E T

ARTICULATION

jppclub


 

fauteuil