Minutieusement préparé. CostumeGris est structurellement singulier, aux antipodes du cinéma. Son écriture n'est pas préalable à sa réalisation. Il nécessitait donc une expérimentation pour être formalisé de façon explicite :
* Cinq court métrages, ShareMonsieur 1 à 5, diffusion Pink TV, 2005.
* Un système de diffusion intéractif, Fauteuil de consultation, CostumeGris / pièces à conviction, galerie Michèle Chomette, Paris, 2004.
* un roman, Etrangement seuls, PPT / Editions, Paris.
Ceci à permis de mettre au point les méthodes de travail, et d'évaluer, en connaissance de cause, le bien fondé des hypothèses qui sous-tendent cette initiative.

Jean est dans la chambre.
Pour signifier ceci à l’écran, considérons qu’il faille montrer la chambre avec Jean dedans. Solution A : filmer Jean dans la chambre. Solution B : introduire l’image de Jean dans l’image de la chambre. L’environnement de travail numérique permettant B, il devient possible d’écrire après avoir filmé, voire sans filmer

CostumeGris / mode opératoire

Intention de faire de Shakespeare machine un instrument approprié à l’objet projeté: un instrument pour glisser sur le langage. Sans transposer le cinéma dans le musée (même hors les murs), mais de s’approprier ce format, utiliser ses outils, installant une situation contrôlée, écrite, un espace défini - lumière, profondeur de champs, cadre - pour aspirer les visiteurs dans une pseudo-fiction qui joue sur une impression de récit. Une certaine texture temporelle, un enchaînement des signes, un jeu de limites appliqué à une durée, avec la question de la fin.

Pour manipuler la causalité, lubrifier la surface de contact, dilater la distance du spectateur à l’œuvre, et «effectuer une pénétration dans la zone des trophées».

Le film comme dispositif pour "faire entrer" le visiteur dans un espace. A une certaine distance du sens. Les personnages sont là pour la fixer. Le personnage principal, celui qui porte un costume gris, est transparent. On ne le voit pas : la caméra est subjective.

C'est une auberge espagnole où la seule psychologie en jeu est celle de chacun. Tel est même l'enjeu. L'aspirer, lui, dedans, tout seul, sans personne. Les autres - les personnages - ne lui sont d'aucun secours, oscillant entre leur vie réelle et l'effet spécial du cinéma, détournés d'eux mêmes, inaccessibles. Il n'y a pas de connivence, juste de l'attraction.

Une situation difficilement déchiffrable, un trampoline mental plus qu'un scénario : kaléidoscope de sens possibles qui joue le faux souvenir et l’altérité, pas la compréhension. L'autre n'est pas projeté, écrit, construit. Il est capté, séduit, légèrement à côté des repères, hors de son repaire. Je t'attends à la sortie.

Décadrage. Contraire de recadrage, tour de Boneto sémantique. Passer d'un film à un autre par un mouvement de caméra virtuelle. Permet d'instaurer un espace à N dimensions.

Féérique et Snuff. CostumeGris ne joue pas la vraisemblance psychologique, mais l'insignifiance et la crudité de situations réelles, déplacés dans une fantasmagorie ouverte, un espace à N dimensions, où les causes et les effets ne se rejoignent pas. CostumeGris pose un choix de niveau de réalité.

Le monde ne se partage pas

jppclub


ARTICULATION

P R O J E T

CostumeGris

Cinépuzzle

Voir des
films etc

Liens

 

 

 


Hôtel-club. Cette partie du film se passe à Malte, dans une ambiance exotique indéterminée. Cette séquence est décisive, elle est le nœud gordien du réseau de personnages. Tous y apparaissent de façon anodine, pour resurgir plus tard, inquiétants. Cette séquence est significative à tous points de vue du film. Tournage en décors réels, à l'hôtel-club New Dolmen, sur l'île de Malte. Huit personnages y séjournent. Ils ne se connaissent pas ou peu. La plupart d'entre eux jouent au 10000 Bornes. Ce séjour est filmé, caméra au poing, de façon exhaustive, afin de produire une matière abondante, souple et ouverte. Les situations, actions, dialogues sont déterminés par le contexte réel.
L'écriture ultérieure, la manipulation infographique et le mixage avec d'autres sources (brochures, films, photos...) permettent de transposer cette matière audiovisuelle brute dans le champ fictionnel de CostumeGris.
Swissminiatur. L'exotisme concentrique de la Suisse est le territoire de Blanche, l'attracteur étrange du film. Paysage bucolique truqué : la blonde de Lausanne est dans son élément, elle adore faire exploser des trucs au Semtex. Blanche s'affaire, contacte ses sbires, tue John Armleder, pose des bombes dans le panorama, tandis que des trappes s'ouvrent dans les montagnes où glissent des aéronefs.
pizgloria

Voir des
films etc

Cinépuzzle

CostumeGris

P R O J E T

ARTICULATION

ppclub


 

http://www.swisspanorama.com/html/schilthorncam1.html
tableausnuff
scorp
ancre
montagne
diamant